Tout savoir sur le compostage : domestique, industriel et partagé

compost à domicile

Tout savoir sur le compostage

En France, une personne produit en moyenne chaque année 573 kg d’ordures ménagères parmi lesquels les biodéchets représentent un tiers des poubelles résiduelles.

Des solutions afin d’optimiser le volume des déchets existent pourtant : recyclage, compostage…

Comment pratiquer le compostage chez soi ? Quel est la différence entre compostage à domicile et industriel ? Quels produits du quotidien (sacherie, emballages alimentaires, etc.) sont compostables ?

Le compostage, qu’est-ce que c’est ?

Le compostage consiste à valoriser des déchets en les transformant en un fertilisant naturel. Grâce à l’eau et l’oxygène présents, les micro-organismes contenus dans les matières compostées se décomposent et se transforment en un terreau riche en nutriments : le compost.

Technique très utilisée pour le jardinage puisqu’il améliore la fertilité du sol, le compostage est aussi une solution de plus en plus utilisée afin de réduire nos déchets.

Vous l’aurez compris ; composter est bon pour la planète, tout comme pour votre jardin !

Compostage à domicile ou industriel ?

Comment adopter le compostage à domicile ?

Pour transformer vos déchets organiques en compost, il vous suffit d’installer un composteur dans votre jardin, puis bien évidemment d’y mettre les bons déchets :

  • Les épluchures de fruits et légumes ;
  • Les coquilles d’œuf concassées ;
  • Les sachets de thé, le marc de café et le filtre (déchiré) s’il est en papier ;
  • Les feuilles mortes, plantes, fleurs fanées et foin, tontes de gazon et mauvaises herbes (séchées au préalable), bois de taille et broussailles (finement coupés) ;
  • Les papiers, cartons et tissus cellulosiques (mouchoirs en papier, essuie-tout, papier journal, etc). Éviter les parties colorées qui peuvent contenir des métaux lourds ; en petite quantité par rapport au volume total
  • Fumier de cheval, lapin, chèvre etc. et litière de petits animaux herbivores (lapin, cochon d’Inde etc).

Veillez à bien mélanger les déchets, une fois minimum toutes les deux semaines durant les deux premiers mois. Il est par ailleurs important d’aérer et d’humidifier votre compost.

Hormis ces déchets, certains produits, et notamment emballages sont également compostables à domicile. Ils sont repérables car ils comportent le label « OK Home compost » dont vous trouverez le logo ci-dessous :

Label Ok Home Compost

On retrouve par exemple ce dernier sur les sacs de fruits et légumes ou les emballages en carton.

Le compostage industriel

Le compostage industriel est un procédé naturel de revalorisation de nos déchets en grande quantité. Ce processus se compose de trois étapes :

  • Les déchets sont triés et broyés ;
  • Les déchets sont placés en tas, parfois contenus dans des silos ;
  • Les déchets sont tamisés et mélangés avec d’autres matières organiques afin de terminer la maturation.

Le compostage industriel est utile afin de valoriser de grands volumes de déchets, mais aussi car certaines matières nécessitent des conditions de température et d’humidité particulières afin de se dégrader. Ainsi, Les températures élevées, combinées à une humidité optimale, dégradent et transforment les déchets.

C’est le cas de certains emballages comme les sacs (fruits et légumes, cabas) et emballages alimentaires éco-responsables : gobelets, boîtes repas, en matières biosourcées et biodégradables (bagasse, PLA, kraft).

Il n’existe malheureusement à ce jour pas de filière de collecte ni d’infrastructure de compostage industriel à grande échelle en France. Néanmoins, sachez que les déchets compostables industriellement sont identifiables grâce à l’un des logos suivants :

logo OK compostlogo compostablelogo compostable industriellement

Ces logos certifient que les produits sont conformes à la norme européenne EN 13432 (Europe) ou américaine (BPI). Ces derniers attestent par ailleurs que les déchets sont biodégradables à hauteur de 90% en 6 mois, dans des conditions de compostage industriel.

Le compostage à la portée de tous

compostage à domicile

D’ici 2025, les Français devront disposer d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets. Des initiatives se développent pour proposer le compostage pour tous, même en ville !

  • Les composts partagés

Que vous habitiez en ville ou à la campagne, le compost partagé est un excellent moyen de diminuer les déchets à la charge de la collectivité et de créer du lien social. Cette action permet par ailleurs de responsabiliser les habitants tout en suscitant une réflexion sur la réduction des déchets.

Il existe des centaines de lieux de compostage partagé en France. Pour en trouver un proche de chez vous, rendez-vous sur le site www.jecomposteenville.fr

  • Le compost en appartement

Le composteur d’appartement, peu encombrant, permet de réduire les déchets organiques. En l’adoptant, vous produirez en autonomie un engrais naturel et totalement gratuit pour vos plantes.

Pour éviter les mauvaises odeurs, préférez si possible un emplacement à l’extérieur et à l’ombre.

Il vous suffira de recouvrir les déchets d’un peu de terre, de terreau, ou à défaut d’un carton bien sec, afin de conserver l’humidité adaptée. Par ailleurs, veillez à mélanger le compost environ une fois par semaine et à l’humidifier régulièrement.

Dilué dans de l’eau, le thé de compost pourra être utilisé à partir de la troisième semaine.

Cette solution est pratique en ville, mais reste limitée en termes de volume.

  • Le compost en ville

Même s’il n’existe à ce jour aucun centre de collecte et de traitement de déchets à grand volume, les grandes villes se mobilisent afin de trouver des solutions innovantes.

Des associations de collecte de déchets voient le jour, à l’instar de La Tryciclerie qui organise ses collectes à vélo dans les alentours de la ville de Nantes.

En 2019 notamment, l’entreprise Citeo s’est associée à la start-up parisienne Les Alchimistes afin de comprendre les conditions de compostage du PLA dans une unité industrielle. Pour rappel, le PLA est un polymère biosourcé fabriqué à partir d’amidon de maïs.

Des déchets en PLA ont été mélangées, à hauteur de 5%, à des biodéchets pendant 8 semaines. Au terme de cette expérience et des résultats d’analyse obtenus, il apparaît que le PLA se désintègre en grande partie. Ce dernier est conforme à la norme NFU 44-051, il nécessite néanmoins l’ajout d’une étape de broyage en amont, ainsi que deux semaines supplémentaires pour arriver à maturation.

À l’approche de la fin des emballages plastiques à usage unique d’ici 2040, les villes françaises s’accélèrent afin de favoriser le traitement des déchets organiques.

Que vous viviez à la campagne ou en ville, composter est désormais accessible pour tous.

Vous souhaitez passer à l’éco-responsable pour votre sacherie ou vos emballages alimentaires ?

Quels que soient vos besoins et vos attentes, nous vous accompagnons afin d’élaborer sur mesure les produits qui vous conviennent le mieux !

Suivez-nous pour ne rien manquer de notre actualité :